réformes de l'unervisité...

Aller en bas

réformes de l'unervisité...

Message  Baptiste. (Admin) le Sam 6 Déc - 23:07

Je ne sais pas vraiment en quoi consistent les réformes en cours?

Est-ce que le CAPES s'obtiendra en ayant un M2 ou faudra-t-il tjs passer un concours.
Qu'est ce que cela changera et pourquoi ces réformes?
Qu'en est-il de l'AGREGATION?

Je suis très interressé par ce sujet pouvez vous me répondre svp.

Merci:)
avatar
Baptiste. (Admin)
Admin

Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en médecine.
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.federation-nouveau-centre-44.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Concours

Message  valerie4 le Ven 16 Jan - 12:04

Formateur à l'IUFM
Les concours ne sont pas encore remis en question
Pour le Capes il est effectivement prévu qu'il soit passé après un M2 compte tenu de l'évolution des formations et de la nécessité d'avoir des enseignants bien formés
Pur l'Agreg nous ne savons pas mais pas de remise en cause dans l'immédiat car la marge entre un capétien et un agrégé est importante
demander le saut de niveau dans les préparations aux agrégatifs
le nombre postes aux concours externes et internes sont ientiques a celui de l'an dernier
Pour ma partje défenderais le statut des agrégés car je pense qu'ils sont un des piliers de l'excellence du coprs professoral français
Son aobtentio est difficile et demader du travail des efforts et permet ensuite de travailler dans ce même esprit avec nos étudiants
J'espère que j'ai répond à votre question et dés que j'aurais des informations je vous les transmettrais
Bonne journée
Valérie

valerie4
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: réformes de l'unervisité...

Message  Baptiste. (Admin) le Mer 4 Fév - 18:02

Je te remercie pour cette réponse!

Je reviens de la fac, où j'ai eu l'occasion durant le repas de discuter avec deux étudiantes motivés, pas du genre à tout rejeter par principe comme j'ai eu peu de temps ces jours ci pour suivre l'actualité, je leur ai demndé de m'éclairer sur leurs inquiètudes et les solutions qu'elles pourraient apporter:

- La première crainte est liée à l'allongement de la durée des études liées à cette réforme! En effet l'une d'elle n'est pas aisé et m'a fait remarquer qu'elle n'aurait peut-être pas les moyens financiers de continuer jusqu'en cinquième année pour être profeseur et de tenter enfin le concoursà ce moment sans certitude de l'obtenir..

- En plus de cette crainte existe celle de la formation. Avec la suppression de l'IUFM, elles craignent d'être profs dès la fin de la cinquième année sans préparation réelle au métier de prof!

- crainte qu'avec la privatistions des fac, la fermeture de section comme lettre classique soit inéductable, que des facs comme amiens (avec peu de ressource) ferme faute de crédit et donc une centralisation des facs avec les couts induit pour les étudiant en terme de logements, de transport etc...

- Une grosse crainte liée à l'incertitude des réforme à venir.

Là ou elles sont d'accord sur les insuffisances de l'actuel système:

- La fac ne prépare pas suffisement à la vie professionnelle. Pour certaines fac comme psycho, socio, lettres, etc, aucune selection exepté le diplome du BAC et une information insuffisante sur les débouchés conduit à une fac "bouche trou" ou les gens vont par centre d'intérèt mais sans idées d'avanir précises.

- que certains profs abusent de leurs peu d'heures de cours au nom de la recherche mais ce au détriment de la réputation de ceux fesant au contraire énormément de publications, etc.

- Insuffisance criante de la qualité des information sur l'orientation professionnelle criante dès le collège avec des conseillé d'éducation incompétents, incapable de dire "si tu tente la fac de lettre tu aura x% de chance d'être prof, etc" mais qui au contraire disent "tu aimes lire et écrire... va en lettre!"

- Beaucoup trop de personnes sortent de la fac sans métier en rapport avec leurs études mais en ayant perdus une année en socio, une en psycho etc...

- UN nombre d'heure de cours insuffisant en première et seconde années au nom "du temps pour réfléchir" alors qu'il semble cohérent qu'il soit nécessaire de savoir quelques notions théoriques sur Balzac avant de disserter sur le sujet par exemple. (certaine prépas font en un an ce que les fac font en deux!)

- Le fait que les profs mis actuellement à l'IUFM sont loin d'être les plus compétent car la fac veut se garder les meilleurs profs checheurs.

les solutions qu'elles proposent:

- Augmenter considérablement l'information sur l'orientation, tant en terme de qualité que de quantité.... c'est à dire être renseigné sur les métiers plus que sur les études. Pourquoi pas en demandant a chaque prof depuis le collège e faire une heure de cours sur les débouchés de sa matières: le prof de lettre expliquerai ainsi que l'on peut être prof, journalista , postier, administrateur territorial, acteur, écrivain, etc en rentrent en fac de lettre et en fonction de la durée d'étude suouhaité.
Cela pourrait être couplé à des conseillés d'orientation mieux renseignés sur les débouché en termes de chiffres etc.

- Formation du supérieur plus adapté au monde professionnel.

- Ne pas augmenter sans réelle besoin la durée des études et dans le cas contraire renforcer les bourses pour permettre à tous de pouvoir accèder aux études. (augmentation des bourses au mérite par exemple)

- Augmenter le nombre d'heure de cours et la quantité de programes traité au moins en première et seconde années, purquoi pas en augmentant le nombre d'heure de cours par prof moyennant une augmentation de salaire compensant la perte de salaire qu'occasionnera pour eux le moindre effectif en master recherche (ils sont payer pour chaque étudiant inscrit)

- augmenter la selection, pour éviter des gens se retrouvant sans rien en troisième année mais en mutipliant les voies de sorties. avec par exemples des concours en fin de premières année et pour l'entré en master.

- Maintenir certaines matières comme le latin ou le grec et ne pas les laisser mourir au nom d'une moindre rentabilité. Maintenir et augmenter les crédit de recherche pour qu'elle reste attractive.


voilà quelques idées essentielles de cette discution.

qu'en penser vous?

merci!
avatar
Baptiste. (Admin)
Admin

Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en médecine.
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.federation-nouveau-centre-44.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: réformes de l'unervisité...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum