déficit du CHU de nantes.

Aller en bas

déficit du CHU de nantes.

Message  Baptiste. (Admin) le Mer 15 Oct - 12:37

le CHU de nantes affiche un déficit record de 33 millions d'euros cette année. Ce déficit était de 5 millions l'an passé. L'augmentation du déficit est en partie virtuelle puisque c'est la volonté de transparence des comptes qui a permis de s'appercevoir que 5 millions était un déficit largement sous estimé.
je ne rentrerais pas ici dans la question des responsabilités, mais juste dans celle des solutions. Comment faire des économies à l'hopital tout en maintenant un niveau de soin visant à l'excellence?

nous sommes tous concernés donc que vous soyez du milieu médical ou non j'attend vos suggestions!
avatar
Baptiste. (Admin)
Admin

Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en médecine.
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.federation-nouveau-centre-44.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  beotien le Mer 15 Oct - 19:44

Pourquoi ne pas privatiser tous les chu?

beotien
Invité


Revenir en haut Aller en bas

déficit du CHU de nantes.

Message  Fabrice le Mer 15 Oct - 21:05

La privatisation de notre système de santé n'est-ce pas le fondement même de la Sécurité Sociale.
A savoir, la solidarité nationale : un système de soin performant pour tous.
Ainsi nous aurions d'un côté les personnes en mesure de se soigner et les autres.
Est-ce envisageable?
Commençons par limiter les abus (beaucoup trop nombreux), les frais de fonctionnement (qui correspondent à 70% du budget), réorganiser la répartition sur le territoire des établissements hospitaliers.
Les CHU ont l'obligation de former les jeunes médecins et le personnel soignant.
Les CHU soignent toutes les pathologies.
Les CHU sont des lieux de recherches clinique.
En d'autres mots le financement des missions d'intérêt général des CHU (recherche, innovation, enseignement...) n'est-il pas sous-évalué par l'État au regard de leur coût?
Quand à la mise en place de la tarification à l'activité des établissements n'est-elle pas sous évaluer au vue de la complexité des actes pratiqués?
De plus, cette situation n'est pas propre à Nantes : les 30 CHU français ont enregistré un déficit total de 390 millions d'euros en 2007.
Effectivement, il faut reformer, réorganiser et surtout revoir l'organisation des GHS au sein de ses structures, afin de faire des économies d'echelle.
Que pensez-vous, de la suppression du tiers payant total, qui laisse penser aux assurés que se soigner est gratuit, et qu'on aurait tort de ne pas en profiter. Une solution pourait-être de garder au moins 10% à payer immédiatement afin que chacun se responsabilise...

Fabrice
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Arnaud le Jeu 16 Oct - 10:20

Garder au moins 10% à payer immédiatement afin que chacun se responsabilise
Sur des maladies qui necessite de prendre de nombreux médicaments tous les jours, 10% c'est énorme.
si on a les moyens çà responsabilise, si on les a pas, ça empêche de se soigner => beaucoup de gens ne se soigne pas les dents car tout n'est pas remboursé

Une solution serait peut être de faire des contrôles avec des amendes en cas d'abus.
avatar
Arnaud

Nombre de messages : 20
Age : 34
Localisation : Rennes
Emploi/loisirs : Consultant en informatique
Date d'inscription : 12/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Baptiste. (Admin) le Jeu 16 Oct - 11:39

Je suis d'accord à la fois avec Fabrice (qui devrait s'enregistrer afin de profiter pleinement de ce forum) et Arnaud. A savoir, oui, il faut responsabiliser les usagers du système de santé et les acteurs de soins. Mais oui également à Arnaud, 10 pour cent sur certaines chimiothérapies par exemple, beaucoup ne pourraient payer.

Il faut savoir qu'en france, ce ne sont pas les plus défavorisés ou les plus riches qui pâtiraient d'un système à l'américaine. Comme au USA, les classes moyennes, ne bénéficiant ni de la CMU les couvrant intégralement, ni d'une aisance financiaire suffisante seraient touchées.

Donc comment responsabiliser les usagers? Déjà quand une personne est prise en charge aux urgences, elle arrive et repart sans rien verser ou signer. Si cette personne signait un papier ac le montant de sa soirée au CHU, elle serait certainement surprise, pour certains actes qui auraient pus être réaliser par un généraliste, de signer une facture de 150 euros. Il serait par ailleur utile de redéfinir à la population ce qui relève de l'urgence (un bouton sur le mollet depuis trois semaines n'est PAS une urgence).
Mais du côté médical, il serait utile que les répondeurs de certains généralistes ne déclarent pas dès 18h "appel du 15 si besoin".

Après dans le fonctionnement interne de l'hopital, il faut remarquer que certains disfonctionnement ne relèvent pas de la responsabilité unique du CHU. Les structures de soins de suites sont inadaptés à une population veillissantes et aux besoins en évolution. Un patient en coma en réa qui ne se réveillera pas et qui décèdera après poursuite des soins de confort dans un temps indéterminé, va rester en réa à 5000euros la journée. Une dame en orthopédie qui vient de se faire opérée de son col du fémur est refusée par les maisons de retraite car jugée "trop lourde". Le problème est alors qu'elle reste en chirurgie à 2800 euros par jour. En conséquence ces patient sont mal pris en charge et ralentisse l'activitée du service. Ce n'est positif pour personne, surtout pas pour les patients...

IL existe bien d'autre idées évidemment mais pour essayer de ne pas me disperser je dégage cette fois deux axes réalisables: 1) responsabiliser acteurs et usagers de soin.
2) Dévelloppement des soins de suites.
avatar
Baptiste. (Admin)
Admin

Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en médecine.
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.federation-nouveau-centre-44.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  maxime le Jeu 16 Oct - 11:40

Peut-être, mais alors il faudra payer des controleurs... De plus il faudra définir l'"abus" ce qui semble compliqué.

Je pense que l'on peut limiter les coûts en rationalisant les services : suprimer les services faisant doublons, créer plus de maisons médicales.

Ensuite sur la question des abus, effectivement le débat oscille entre plus de controle et plus de responsabilisation, les deux cas pouvant produire des injustices humaines. Les deux sont nécessaires, mais la communication est également une piste : il faut sensibiliser les gens au coût de la santé.

La présention doit également être un axe majeur d'économie sur le moyen terme.
avatar
maxime

Nombre de messages : 47
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : membres du nouveau centre.
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Arnaud le Jeu 16 Oct - 13:00

Définir abus est effectivement compliqué, mais ça a été indirectement fait pour les chomeurs (Pas de droit de refuser plusieurs fois un emploi avec le RSA, pas le droit aux abus).
Je pense que l'on peut récupérer une liste de personnes qui dépense le plus et que des "controleurs" examinerait ceux qui n'ont pas de "justification" => il doit y avoir des abus evidents.
Le seul fait qu'il y ait des contrôles responsabiliserait peut être les gens
Controler les arrêts de travails intempestifs pourraient rentrer dans ce cadre.
On pourrait financer les "contrôleurs" avec les économies effectuées par la SECU.


Dernière édition par Arnaud le Jeu 16 Oct - 14:40, édité 1 fois
avatar
Arnaud

Nombre de messages : 20
Age : 34
Localisation : Rennes
Emploi/loisirs : Consultant en informatique
Date d'inscription : 12/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Baptiste. (Admin) le Jeu 16 Oct - 13:47

Il existe des abus évidents. Le plus évident à l'heure actuelle à l'hopital c'est ce que lon appelle "bon de transport", c'est à dire les ambulances. Les gens nous disent "on y a le droit", donc ils refusent de téléphoner à un proche pour venir les chercher et exigent une ambulance. Un ami qui travaillais dans les ambulances m'a décri des choses incroyables de personnes qui font venir une ambulance pour leurs courses et ressortent l'après midi promener leur chien à pied! Ou encore plus grave un médecin du CHU se fesait pour lui même un bon pour se faire ramené chez lui le soir et éviter les problème de voiture en centre ville (ça reste exeptionnel)!

Les abus peuvent être contrôlés mais la question de la responsabilisation de la socièté est indispensable. La médecine n'est pas gratuite, elle a un coût, mais on est arrivé à un paradoxe où les gens sont prèt à mettre 20 euros par mois chez le coiffeur, mais refuseraient à hauts cris de payer un certificat de sport une fois par an...
L'idée de leurs faire signer une feuille indiquant en sortant d'un service ou des urgence aux gens combien ils ont coûté à la sécu me paraît donc simple et bonne.
avatar
Baptiste. (Admin)
Admin

Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en médecine.
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.federation-nouveau-centre-44.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Arnaud le Jeu 16 Oct - 14:43

L'idée est bonne mais je ne suis pas sûr de son efficacité.
Je me dis qu'au début elle aura un impact, mais au fur et à mesure on s'y habitue pour enfin reprendre les bonnes vieilles habitudes.
Mais ça va dans le bon sens, et le coût est nul cheers
avatar
Arnaud

Nombre de messages : 20
Age : 34
Localisation : Rennes
Emploi/loisirs : Consultant en informatique
Date d'inscription : 12/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Alexandre le Sam 18 Oct - 15:45

Je ferais remarquer que les problèmes de fonctionnement qui touchent à l'utilisation des services publics entraînent invariablement sur une dualité de la réponse à apporter : plus de coercition (ici le contrôle des patients) ou une confiance en l'Homme qui pousse à le responsabiliser.
Je coirs pour ma part que tout l'un ou tout l'autre serait inefficace ou problèmatique, et qu'il faille probablement plus rechercher une solution médiane.
Le contrôle des dépenses de santé des patients est éminement douteux d'un point de vue moral, car on en arriverait avec le temps à des situations où des patients qui coûtent chers verraient leurs niveaux de soins baisser sur décisions de ces contrôleurs (dont la mission serait de réduire les frais engager par le système de santé national). De plus, imaginez la contrainte psychologique exercé sur un patient atteint dans sa chair et qui se verrait contrôlé...
D'un autre côté, responsabiliser sans contraindre n'est efficace que pour une catégorie donnée de la population (les classes moyennes et pauvres mais aussi les gens pas trop "bête", etc...).
Je pense donc que marcher à la carotte et au bâton est la meilleure solution ! Par exemple, un système de malus portant sur la pertinence de la demande d'un soin : si une personne réclame un soin dont elle peut se passer, elle encourt un supplément sur sa feuille d'impôt prochaine.
Ce n'est qu'une idée balbutiante, mais qu'en pensez-vous ?

Admin: message posté par Alexandre Monlaurent
avatar
Alexandre

Nombre de messages : 3
Age : 33
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en Histoire.
Date d'inscription : 18/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  maxime le Sam 18 Oct - 16:50

J'en pense que cela revient à "controler" la pertinence de la demande. Je pense également qu'un système malus-malus est plutot coercitif et donc contraire à ce à quoi tu sembles aspirer.
L'autre problème est que cela suppose qu'un patient doit nécessairement savoir ce qu'il a avant d'aller chez le médecin, ou alors tenter le coup en espérant avoir réellement un problème. Beaucoup resteront donc chez eux dans le doute en attendant d'etre vraiment certain d'aller mal.
Mais l'idée d'incitation n'est pas mauvaise en soit : avec les médicaments génériques par exemple.

Il faut également renforcer énormément la prévention qui est un gros vecteur d'économie sur le moyen terme. L'idée d'une feuille de cout semble intéressante meme si je ne suis pas certain qu'elle ne coute rien ? Et sinon oui créer un corps de controleurs. Et pourquoi pas interresser le pesonnel des CHU sur une double conrainte : qualité des soins et gestion de l'hopital ?
avatar
maxime

Nombre de messages : 47
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : membres du nouveau centre.
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  vinc le Lun 17 Nov - 16:48

Mais alors vous êtes pour le fait de faire signer une feuille de soins aux gens avec le prix réel???

Faudrait définir des établissements test?

On vote?

vinc
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  maxime le Sam 6 Déc - 19:57

ok ! Le vote est lancer sur le site : www.federation-nouveau-centre-44.fr
avatar
maxime

Nombre de messages : 47
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : membres du nouveau centre.
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: déficit du CHU de nantes.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum