Quid de la crise!

Aller en bas

Quid de la crise!

Message  Baptiste. (Admin) le Lun 17 Nov - 17:04

L'actualité du sommet du G20 fut ravalée au rang d'actualité de second ordre derrière le congrès de Reims du PS...

Je ne sais pas si vous vous en rappelez mais nous traversons une crise économique d'une rare gravité mais les médias semblent lassés de la couvrir. Il n'en reste pas moins que cette crise persiste.

Nous avons défini ce qu'elle était mais sans aller beaucoup plus loin et nous n'en parlons plus nous non plus sur ce forum.
Je voudrais donc relancer le débat et que vous proposiez si possible des solutions pour que cela ne se reproduise pas, mais également pour en sortir.
Même si la proposition vous semble mauvaise ou sur une trop petite échelle n'hésitez pas!

A vous de jouer:)
avatar
Baptiste. (Admin)
Admin

Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : étudiant en médecine.
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.federation-nouveau-centre-44.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la crise!

Message  maxime le Mar 18 Nov - 14:53

Deja, j'aurais dit l'inverse : le G20 a beaucoup atténué le bruit autour du congres de Reims et entre nous, ce n'est pas un mal parceque les concerts de fausses notes ce n'est pas mon truc.

Pour la crise voila mon point de vu. Keynes a raison. Je développe : il est certain que ceux qui ont moins dépensent plus en proportion de ce qu'ils ont donc leur donner de l'argent permet de faire circuler cet argent dans l'économie et d'augmenter le flux monétaire et donc l'activité. Ca c'est en général ce que l'on nous dit sur Keynes.C'est vrai mais réducteur. Keynes n'était pas spécialement un philantrope.

L'idée de base est qu'il faut donner aux consomateurs les moyens de consomer ! Les crises du capitalisme arrivant généralement quand la population n'a plus la capacité a acheter la production. Aujourd'hui, dans l'occident c'est la classe moyenne dont le salaire a été le plus écrasé et ne reflete plus du tout le travail rendu. Il y a une sorte d'équilibre a trouver entre cout de production, salaires, bénéfices.
Vous me direz : "mais alors, on est stupide !! il suffit de payer plus les gens et tout est résolu !" et bien non !

Le problème est assez simple, et tres humain. Ok si on paye plus, on consome plus et le capitalisme va mieux. Cependant, le capitalisme n'est pas le fait d'une entité dirrigeante, mais c'est une adition d'individualités. Et chacune d'elle veut gagné plus. (par transposition de l'instinct de survit a la base, et c'est ce qui fait du capitalisme le système canalisant le mieux les potentialités humaines). Bref, pour gagné plus on va produire la ou cela coute le moins. Et donc soit partir dans les endroit ou les salaires sont plus faibles, soit influer pour faire baisser les salaires dans son propre pays si l'on ne peut délocaliser (batiment, restauration : immigration clandestine = salaire bas).

Au niveau des pays, on est donc confronté au problème suivant : oui si l'on établit des normes de salaires hautes les habitants seront plus a meme de consomer la production. Mais dans ce cas les entreprises iront ailleurs et le chomage augmentera ce qui reviendra a faire baisser le pouvoir d'achat. De plus la production de notre pays sera plus cher et par conséquent ne se vendra pas : effet boule de neige !
Il y aura toujours un pays qui baisera le cout du travail pour atirré la richesse chez lui.

Cependant une solution a été trouvé et nous en voyons actuellement les conséquences : nepouvant pas payer plus cher les employés, on les autorise a s'endetter : c'est parfait, le cout du travail n'augmente pas et les population peu consomer !! (sic ! ) Le probleme c'est q'un moment donner cela s'effondre.

Alors que faire ? N'y a t il aucune solution (le repli protectioniste n'en étant pas une car la circulation des richesses est indissociable de l'augmentation de celles-ci.).
Personnellement je pense que si ! Nous avons une solution : l'Europe ! Ok faire du Keynesianisme a l'échelle d'un pays est profondément inéficace, mais si on se coordonne et qu'on le réalise a l'échelle du continent ce serait sans doute posible : l'Europe est la véritable premiere économie du monde, le premier marché de consomateur ! c'est une construction politique inédite dans l'histoire de l'humanité ! Elle a permis une periode de paix de plus de 60 ans dans ses frontiere et donc de croissance. (si on me dit que ce n'est pas grace a l'europe, je réponds que ce n'était pas arrivé depuis Auguste !) Donc cette construction politique, si imparfaite soit elle et bien qu'elle ne puisse le faire du jour au lendemain, peut s'orienter vers un modèle économiqueet social d'un type nouveau : salaires en conséquence du bénéfice tiré du travail. Ceci petit a petit pour ne pas effondrer le marché européen. Mais on se doit de tendre vers cet objectif et de se mettre d'accord pour cela.

Le contexte est favorable : l'augmentation du prix du pétrole rendra moins compétitive la production asiatique. La crise obligera l'asie a alimenter la demande interne donc a augmenter les salaires : production moins compétitive !

Il est donc possible de créer un modele economique cohérent, construit autour d'une construction politique inédite : l'UE et cimenté par un renforcement des solidarités : développement des structures associatives la ou ni le privé, ni l'Etat ne sont des solution viable.

C'est la tout le combat du Nouveau Centre ! Ce sont nos idées, nous les défendont depuis toujours et aujourd'hui leurs pertinences et démontré !! A nous de les faires entendre puis appliquer !!
avatar
maxime

Nombre de messages : 47
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : membres du nouveau centre.
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la crise!

Message  Arnaud le Mer 19 Nov - 13:45

Maxime, aurais-tu des propositions concrêtes pour "utiliser" au maximum le potentiel de l'Europe?
avatar
Arnaud

Nombre de messages : 20
Age : 34
Localisation : Rennes
Emploi/loisirs : Consultant en informatique
Date d'inscription : 12/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la crise!

Message  maxime le Mer 19 Nov - 16:12

L'Europe fonctionne par petit pas... donc faire vivre l'idée d'un modèle social européen ou les salarié seraient payé le juste prix de leur travail me semble important. (je pense qu'il s'agit deja d'une action concrete).

Egalement oeuvré a un plan de relance européen : donc donner de l'argent a la population par différent biais (grands travaux etc) ce qui reviendra a faire ce que dit Keynes al'échelle de l'Europe et contribuera a faire avancé l'idée.

Faire une grande pétition dans ce sens interétatique.

Pousser le parlement européen à adopter des lois ou une chartre dans ce sens.
avatar
maxime

Nombre de messages : 47
Age : 34
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : membres du nouveau centre.
Date d'inscription : 13/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la crise!

Message  mély le Jeu 5 Fév - 13:46

j rebondis sur cette rubrique non traitée depuis quelques temps...

Qu'en est_il de la crise des subprimes?
En gros pour une novice comme moi qui s'en sort le mieux, comment et que pouvons nous faire à notre niveau?

mély
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de la crise!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum